06/07/2018

Halte aux publicités sexistes!

Le Conseil d’Etat vaudois veut interdire la publicité sexiste sur le domaine public. Il a proposé une modification de la loi sur les procédés de réclame. Si le Grand Conseil accepte ce projet, Vaud sera le premier canton de Suisse romande à interdire expressément toute publicité sexiste sur son territoire. En Suisse, seul le canton de Bâle-Ville a légiféré dans ce sens. Certaines villes ont aussi mis en place des procédures de contrôle, qui ne s’avèrent pas toujours suffisantes. Je salue l’initiative du gouvernement vaudois, qui est un pas concret sur le chemin de l’égalité entre les femmes et les hommes et vers le respect de la Convention pour l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes, ratifiée par la Suisse en 1997.


Le Conseil d’Etat vaudois a repris dans son projet la définition de la publicité sexiste avancée par la Commission suisse pour la loyauté, une institution neutre et indépendante. Est ainsi sexiste une publicité dans laquelle « des hommes ou des femmes sont affublés de stéréotypes sexuels mettant en cause l’égalité entre les sexes ». Les stéréotypes de genre sont un poison pour les rapports entre hommes et femmes. Ils déterminent des représentations et des comportements discriminatoires, voire violents. Leur pouvoir néfaste est amplifié par les images.

Heureusement, la tolérance à l’égard des publicités sexistes diminue. Les dénonciations auprès de la Commission suisse pour la loyauté sont en augmentation. Londres a banni ce genre de réclame du métro, et Paris sur tout le territoire de la ville. En ville de Genève, l’affichage dans l’espace public est soumis à autorisation, et les publicités portant atteinte à la dignité des femmes sont refusées.

Il conviendrait aussi de réfléchir au rôle des médias et des réseaux sociaux dans la diffusion des stéréotypes de genre. Ils sont trop souvent des supports de réclames sexistes, visibles de tous, et notamment des enfants et des jeunes, qui sont particulièrement influencés par les images. J’espère que le changement de mentalité en cours aboutira un jour à la suppression de ces images dégradantes de la femme.

17:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.