Personnes sans-abri: il y a urgence!

Imprimer

Pour la deuxième année consécutive, la Ville maintient l’abri PC de Richemont ouvert pendant la saison estivale et met 50 places à disposition pour accueillir les plus vulnérables. Le Conseil municipal a rendu ce projet possible en votant un montant d’un million de francs supplémentaires pour l’hébergement d’urgence au budget 2019. La Ville finance également un dispositif infirmier piloté par la Croix-Rouge genevoise au sein de cet abri. Par ailleurs, la municipalité est en train de finaliser une solution d’accueil à l’année pour des familles avec un partenaire associatif, grâce à l’attribution par le Conseil municipal d’une subvention complémentaire.

Ces derniers jours, après la fermeture du dispositif hivernal, des associations ont interpellé le monde politique. Elles rappellent que Genève compte plusieurs centaines de personnes sans abri. Un hébergement à l’année apparaît ainsi comme une nécessité.

En tant que ville-centre, et en ce qui concerne l’aide d’urgence, Genève assume la précarité sociale de l’ensemble du canton, voire de toute l’agglomération. La municipalité a fait de nombreux efforts et établi des partenariats pour améliorer et diversifier la prise en charge des personnes démunies. Mais ses possibilités d’action ne sont pas extensibles à l’infini. Elle ne peut plus faire face seule à un problème qui concerne l’ensemble du territoire genevois.

Nous avons besoin d’une solution durable, concertée et efficace au problème du sans-abrisme. La Ville y travaille sans relâche. Il existe un Fonds intercommunal qui subventionne la culture. Et pourquoi pas aussi l’hébergement d’urgence ?

Lien permanent Catégories : Genève 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.