02/05/2017

Budget 2017: une vision étriquée du bien commun

Il aura fallu trois soirées et plus de 20 heures de débat au Conseil municipal pour voter le budget 2017 de la Ville de Genève. Entre les économies décidées à l’automne 2016 par le Conseil administratif pour faire face aux mauvaises prévisions fiscales, et les coupes opérées par la droite élargie dans le budget, le Département de la cohésion sociale et de la solidarité que je préside a vu ses finances amputées d’environ un million de francs. Cette perte arrive au moment où il faudrait davantage de moyens : comme l’a établi le Conseil d’Etat dans un rapport publié l’année passée, la précarité et la pauvreté ne cessent de progresser à Genève, et avec elles, les risques de fractures sociales et d’instabilité.

Lire la suite

16:59 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

10/04/2017

Fermeture des abris PC: la rue abîme, quelle que soit la saison

Après la fermeture des abris PC des Vollandes et de Richemont le 30 mars, c’était au tour de l’abri PC des Pâquis de fermer ses portes ce matin 10 avril. L’occasion de faire le bilan du dispositif hivernal d’hébergement d’urgence devant les médias d’abord, puis les partenaires sociaux. L’occasion, aussi, de répéter qu’il est nécessaire de trouver une solution pérenne afin que les personnes sans-abri disposent d’un toit tout au long de l’année. Le froid représente certes un risque pour la santé, mais la rue abîme et tue à petit feu, quelle que soit la saison.

Lire la suite

18:00 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

08/03/2017

Il n’y a pas d’égalité dans l’exercice du droit à la ville

Grâce aux travaux effectués par des géographes et des urbanistes, on prend aujourd’hui conscience que les villes ont été conçues par les hommes et pour les hommes. De nombreux phénomènes sexistes en découlent. Par exemple, les hommes investissent davantage l’espace public, et les femmes sont souvent victimes de harcèlement. Des études montrent que selon les pays, 60 à 90% des femmes sont confrontées au harcèlement de rue. Selon un sondage réalisé par la Ville de Lausanne l’année passée, 72% des femmes âgées entre 16 et 25 ans ont subi une forme de harcèlement.

Lire la suite

13:58 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |