Les aînés, notre avenir (26/11/2019)

Le combat de l’AVIVO en faveur des aînés et de retraites décentes dure depuis 70 ans, et il a encore de beaux jours devant lui ! Nous vivons une époque où la solidarité tend à s’effriter, et les inégalités à augmenter. Une situation particulièrement dommageable pour les aînés, qui risque encore de se péjorer à l’avenir si rien n’est entrepris pour inverser la tendance.

Aujourd’hui, une personne sur cinq ayant atteint l’âge de la retraite vit dans la pauvreté ou bien se trouve au seuil de la pauvreté. Ce phénomène touche environ 350'000 personnes en Suisse, selon l’Office fédéral de la statistique. D’après une étude toute récente de la Haute école spécialisée de la Suisse du Nord-Ouest, les frais d’aide à domicile hors soins sont trop chers pour de nombreux retraités et varient beaucoup selon les cantons. Genève figure malheureusement comme le canton suisse romand où l’assistance à domicile est la plus chère. Il y a quelques jours, une autre étude, réalisée par le Crédit Suisse, indiquait que les rentes du premier et du deuxième pilier allaient encore baisser, pour s’établir en dessous de la moitié du dernier salaire.

Autre signe inquiétant : l’âgisme, soit les discriminations envers les personnes âgées, est en augmentation. Les médias parlent de plus en plus des aînés en termes de coûts. Les personnes âgées et le vieillissement démographique sont décrits comme un « péril gris », un « tsunami gris », un « péril vieux », « une menace pour les finances publiques et la croissance », un « risque économique », et j’en passe.

Ces formules révoltantes expriment une discrimination crasse envers les personnes âgées et contribuent à répandre une image négative qui risque de creuser un fossé entre les générations.

C’est dire à quel point nous avons besoin d’associations comme l’AVIVO qui se mobilisent pour défendre les intérêts des personnes âgées ! L’évolution démographique doit être une opportunité de construire ensemble un avenir où tous les âges puissent cohabiter de manière harmonieuse. L’exclusion, la discrimination et les préjugés ne font qu’aggraver les inégalités, contribuent à dégrader la santé de celles et ceux qui en sont victimes, et menacent à terme la cohésion sociale.

C’est inévitable, le vieillissement de la population va bouleverser nos sociétés. Qu’on le veuille ou non, les seniors sont aussi notre avenir ! Merci à l’AVIVO de continuer à nous le rappeler.

16:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |