La solidarité, un puissant barrage contre le coronavirus

Imprimer

Alors que le coronavirus continue à étendre son emprise et met le système de santé genevois à rude épreuve, la Ville de Genève a pris plusieurs mesures dans le cadre du Plan ORCOC (Organe communal de coordination et de conduite des moyens d’intervention et de soutien des services municipaux en cas de situations exceptionnelles) pour protéger les publics à risque, notamment les aîné-e-s et les personnes sans-abri.

La Ville a lancé un Plan de solidarité communal destiné à soutenir les personnes âgées de plus de 65 ans. Ce public, on le sait, est particulièrement vulnérable au Covid-19. Les seniors isolés, notamment, peuvent vivre cette période de confinement avec beaucoup d’appréhension, voire d’angoisse. Sommés de rester chez eux pour se protéger, ils n’ont plus de contact avec l’extérieur et se trouvent démunis face aux nécessités de la vie quotidienne.

La Ville est en train de contacter 30'000 seniors domiciliés sur le territoire municipal pour les informer de la mise en service d’une hotline « Solidarité 65 + », dotée du numéro gratuit suivant : 0800 22 55 11. Active depuis le début de la semaine, cette hotline permet aux aîné-e-s de bénéficier d’un contact régulier avec des collaboratrices et des collaborateurs de la Ville. Ils ont la possibilité de demander à se faire appeler au moins une fois par semaine (y compris le week-end) et de communiquer ainsi leurs besoins ou de poser des questions.

Les aîné-e-s ont aussi été invités à contacter l’Institution genevoise de maintien à domicile (imad) au numéro 022 420 23 00 pour obtenir, si nécessaire, la livraison de repas chez eux. Le Plan Solidarité 65+ permet également de demander un appui pour les courses. Cette prestation est offerte grâce à un partenariat avec la Croix-Rouge genevoise.

Les personnes sans-abri sont elles aussi particulièrement vulnérables. Grâce à l’appui du Service d’incendie et de secours et de la Protection civile, le Service social a réorganisé l’accueil d’urgence pour l’adapter aux besoins de ce public et permettre le respect de la distance sociale. Le Conseil administratif a décidé de prendre sous sa responsabilité le pilotage et la gestion de l'ensemble des dispositifs d'urgence sociale, y compris les sleep-in gérés par un collectif d’associations. Les personnes accueillies dans les abris de protection civile de Richemont et de Châtelaine ont été transférées vers le foyer de Frank-Thomas qui dispose de 130 places en surface. L’abri des Vollandes reste fonctionnel, mais avec la moitié des places disponibles, soit  50 lits. L’autre moitié des bénéficiaires a été déplacée à l’abri PC de Varembé, qui offre aussi 50 places.

Le public des sleep-in a été réorienté vers les salles de gymnastique des écoles de Geisendorf et Trembley 1 et 2. Par ailleurs, la Ville a obtenu la mise à disposition rapide de l’ancienne caserne des Vernets, d’une capacité potentielle de 400 places. Celle-ci offre la possibilité de différencier les espaces selon les prestations et les publics et permet de créer des lieux de confinement si nécessaire. La caserne des Vernets accueillera progressivement l’ensemble de la population hébergée actuellement dans des espaces moins adaptés. Elle restera ouverte le temps de la durée de la crise sanitaire. Dès que la caserne sera opérationnelle, le dispositif d’hébergement d’urgence comprendra au total 530 lits.

La Ville a aussi créé un numéro vert Urgence pour aider les personnes en situation de précarité. Les citoyen-ne-s qui veulent manifester leur soutien aux sans-abri peuvent appeler un numéro (0800 44 77 00) qui leur indiquera les contacts utiles ou les mesures concrètes à prendre.  

Le Club social rive droite est actuellement fermé, ainsi que le service des admissions dans les abris PC. L’abri PC des Vollandes fait office de bureau d’accueil dès 19h15. Une distribution à l’emporter de petits-déjeuners et de repas de midi est organisée au Club social rive gauche.

La solidarité est un puissant barrage contre le coronavirus. Je tiens à remercier toutes les collaboratrices et les collaborateurs de la Ville, les services, la Protection civile, ainsi que les associations partenaires, pour leur mobilisation sans faille dans la lutte contre le Covid-19 et pour la protection des personnes vulnérables. Grâce à vous toutes et tous, Genève affronte la crise sanitaire dans le respect de sa tradition humaniste !

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.