• Ces Genevois qui ont faim

    Imprimer

    A la faveur de la crise sanitaire, l’invisible est enfin devenu visible. Samedi 2 mai, une longue colonne de centaines de personnes s’est formée devant la patinoire des Vernets. Elles ont attendu silencieusement, patiemment, parfois pendant trois heures, la distribution d’un sac contenant des produits d’hygiène et des aliments de première nécessité. Organisée par l’association Caravane de solidarité, en collaboration avec Partage, les Colis du Cœur, Médecins sans frontières, les HUG et avec le soutien logistique de la Ville, cette opération a révélé la précarité et la misère dans laquelle vivent des milliers de personnes à Genève. Jamais on aurait imaginé une telle urgence à Genève, crient en chœur celles et ceux dont les yeux sont enfin dessillés par la brutalité des images. Oui, il y a à Genève une pauvreté qui ne cesse de s’étendre. Oui, il y a à Genève des gens qui ont faim, qui n’ont pas les moyens d’assumer leur subsistance et celle de leurs proches, et qui vivent dans une précarité extrême. La crise liée au coronavirus les a jetés dans la misère.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire